Sur les ailes des oiseaux

édition spécial sur luminoez.fr

édition spécial sur luminoez.fr

édition spécial sur luminoez.fr

édition spécial sur luminoez.fr

installation plastique, fête des lumières
7 au 30 décembre - cour du Musée Gadagne

Inspiré des lampes dessinées et réalisées par Alice Minier, cette installation intègre la belle architecture de la cour du musée Gadagne.

Ici une cage, renfermant des oiseaux posés, un son, comme un cœur qui bat, mais enfermé, contraint. Il suffit d’y aller, ouvrir la cage et voir : une envolée des oiseaux tout autour, étonnante et belle, libératrice, en musique.

Par une action simple, ouvrir des possibles. La porte ouverte pour l’oiseau nous invite par écho à une réflexion sur nous-mêmes. Ces oiseaux en vol représentent universellement la liberté. Ils passent des frontières symboliques ou réelles.

Le titre de l’installation est une phrase issue du poème de Paul Eluard « Liberté ». Ode à la liberté, ce poème a été écrit en 1942 alors que la France entrait en résistance et fut parachuté dans les maquis afin de redonner espoir aux combattants.

Il suffit parfois d’un geste, d’une intention, pour servir la liberté.

Nous avons porté une attention particulière à l’inscription de l’œuvre dans l’architecture du musée, avec la construction d’une structure permettant aux "lampes oiseaux" de sortir de la cour et de gagner le ciel. Le placement sur le mur du fond laissait au public l’occasion de voir l’installation de loin avant de s’approcher de la cage.

Matériaux : cage en bois, papier et grillage, structure acier et aluminium, luminaire luminoez, bande son par Marc Antoine Granier, Poème de Paul Éluard Liberté in Au rendez-vous Allemand - éd. de Minuit

En collaboration avec Alice Minier. Merci à Marcelo Valente, Mathilde Bessin, aux cordistes d’Everest et à l’accueil chaleureux du musée gadagne

site officiel de la fête des lumières

Pierre Hoezelle plasticien artiste numerique et interactif